Comment se protéger des moustiques pendant la grossesse ?

Retour
23.07.2021

L’été arrive et les moustiques sont de sortie. Vous redoutez d’être piquée ? Et vous ne souhaitez pas vous gratter pendant des heures ? Vous vous demandez quels anti-moustiques sont compatibles avec votre grossesse ? Ou encore comment faire pour que bébé ne soit pas piqué ?

Cet article répondra à toutes vos questions !

Sprays, répulsifs, diffuseurs, méthode naturelle: quel anti-moustiques choisir ?

Enceinte, pourquoi j’attire les moustiques ?

On sait qu’une femme enceinte attire davantage les moustiques (joie !). La grossesse entraîne des modifications hormonales et généralement, cela provoque une hausse de la température corporelle. Ce qui veut dire plus de transpiration et donc, intérêt accru des moustiques. Ils repèrent aussi le changement de l’odeur corporelle et l’exhalation de CO² plus importante d’une femme enceinte.

Attention aux produits chimiques pendant la grossesse !

Tout comme pour les jeunes enfants, les femmes enceintes ne peuvent pas utiliser n’importe quel anti-moustique. Ceux à base de produits chimiques sont des insecticides (= biocides). Ils sont donc soumis à une réglementation très stricte car ils contiennent des produits toxiques : le DEET, l’icaridine, l’IR 3535 et le PMD. Ces produits sont fortement déconseillés à cause des insecticides qui sont des perturbateurs endocriniens. Ils sont présents dans de nombreux répulsifs, sprays et diffuseurs anti-moustiques.

Certes, le bébé est protégé par le placenta, mais il ne s’agit pas d’une barrière suffisante contre les polluants chimiques. Des risques de malformations pour le bébé existent notamment pendant les 6 premiers mois de la grossesse. Ils peuvent également entraîner des problèmes de croissance. Si bébé est déjà né, il faut éviter également. Les molécules chimiques peuvent entrer en contact avec le bébé par voie cutanée ou par inhalation (sprays, diffuseurs, etc.). C’est pourquoi, nous conseillons d’opter pour des méthodes anti-moustiques plus naturelles.

anti-moustiques

Quelles méthodes naturelles utiliser contre les moustiques ?

Si vous ne pouvez pas disposer de pots de géranium dans toutes les pièces de votre maison, l’huile essentielle de géranium peut être une alternative. Mais attention, il est quand même recommandé de demander conseil à son médecin ou pharmacien avant toute utilisation d’huile essentielle pendant la grossesse et de respecter les doses indiquées.

Une autre solution consiste à porter un bracelet anti-moustique 100% naturel et si possible avec la mention « Adapté à toute la famille ».

L’utilisation de lumière ultra violette est également connue pour repousser les moustiques.

Pour l’intérieur de votre maison, vous pouvez opter pour des prises anti-moustiques sans huile essentielle qui émettent des sons censés faire fuir les moustiques. Certains peuvent diffuser des odeurs de citronnelle issus de plantes.

Concernant les applications sur smartphone pour repousser les moustiques, l’organisme Que Choisir a déclaré qu’ils n’avaient aucun effet répulsif avéré.

Quels sont les bons gestes à faire pour éviter les moustiques ?

Vous pouvez aussi penser aux protections dites mécaniques. Une solution efficace : portez des vêtements couvrants. Vous serez moins susceptibles d’être piquée à travers vos vêtements.

Pour éviter que les moustiques ne s’infiltrent dans votre intérieur, vous pouvez acheter des moustiquaires pour les fenêtres, les portes, au-dessus de votre lit, etc.

Vous pouvez aussi installer des pièges attrape-moustiques naturels (comme un piège à lampe ou piège photocatalytique). Attention cependant, le coût peut devenir vite élevé et les résultats sont contestables pour les modèles à prix attractifs.

Enfin, le plus simple est encore d’éviter de les attirer. Quelques gestes de base sont nécessaires dans la lutte anti-moustique : ne pas allumer la lumière le soir si les fenêtres/portes sont ouvertes, fermez bien ses sacs poubelles, ne pas laissez des restes de nourriture ou des canettes de boissons sucrées, etc.

Les moustiques n’aimant pas les endroits frais, un système de climatisation peut être utile. Même si cette solution a moins de succès, les ventilateurs peuvent aussi dévier les moustiques de leur trajectoire.

Pour limiter au maximum les moustiques dans votre jardin, débroussaillez les herbes hautes et les haies et ramassez les fruits tombés au sol. L’eau attirant la reproduction des moustiques, recouvrez tous les endroits où de l’eau pourrait stagner (gouttières, bidon de récupération d’eau, seaux, etc.).

Les piqures sont-elles dangereuses ?

Sauf pour le cas des moustiques porteurs de maladies (comme le paludisme, la fièvre jaune, la dengue, le chikungunya, le virus Zika ou l’encéphalite japonaise), les piqures de moustiques sont généralement sans danger pendant la grossesse – même si elles sont très désagréables. Évitez de voyager dans les zones à risque pendant ces 9 mois. Si vous vivez dans des zones infestées, parlez-en avec votre gynécologue ou votre sage-femme. Ils vous conseilleront.

Si vous êtes piquée par un moustique quelconque, veillez à désinfecter la plaie et vérifiez qu’elle cicatrise correctement. Les piqures peuvent vous impressionner par leur nombre et leur taille mais elles sont rarement dangereuses, que ce soit pour vous ou votre enfant.

Pour en savoir plus sur les perturbateurs endocriniens, consultez notre article ici.

Partager l'article