Comment choisir sa crème solaire quand on est enceinte ?

Julie Déhy, Sage-Femme

Retour
13.07.2021
Les experts maternité de Mère Nature Speaking !

Fiche d'identité

Notre experte santé du mois : Julie
Profession : Sage-femme
Ville : Aix-en-Provence
Compte Insta : @marjojulang

Ce mois-ci, nous sommes parties à la rencontre de Julie, sage-femme à la maternité de l’Étoile à Aix-en-Provence. Elle nous explique comment choisir une crème solaire clean sans perturbateurs endocriniens et sans risque pour la faune et la flore marines.

Après avoir lu cet article, vous saurez tout sur comment s’exposer au soleil sans danger, enceinte ou non !

Comment choisir une crème solaire sans danger pour bébé ?

Est-ce que la crème solaire est indispensable ?

Oui ! Le soleil a de nombreux effets bénéfiques sur notre moral et notre santé grâce à la vitamine D qu’il apporte. Mais, il est aussi responsable au quotidien du vieillissement prématuré de la peau via les UVA qui pénètrent profondément la peau, y compris lors des temps nuageux. Le soleil est la cause de la majorité des cancers de la peau via les UVB qui s’infiltrent en cas de surexposition (coups de soleil, brûlures, cloques).

Ne faudrait-il pas se protéger toute l’année ?

Dans l’idéal, oui il faudrait se protéger toute l’année en utilisant une crème hydratante avec protection contre les UVA au quotidien, et une crème solaire en cas d’exposition particulière (plage, ski, montagne) avec un indice de protection adapté.

En parallèle, il est primordial de ne pas s’exposer aux heures les plus chaudes de la journée (entre 11h et 16h) et d’utiliser des moyens mécaniques de protection (lunettes, chapeau, parasol).


La grossesse augmente la sensibilité de la peau, sur les peaux claires surtout.


Comment bien la choisir pour qu’elle soit efficace et non polluante pour la santé et l’environnement ?

Pour qu’une crème solaire soit efficace, il faut regarder son indice CS (coefficient de protection SPF) qui doit être adapté à l’intensité de l’ensoleillement et à la sensibilité de chacun. La grossesse augmente la sensibilité de la peau, sur les peaux claires surtout. Il est également important d’appliquer de la crème en quantité suffisante 30 minutes avant l’exposition et de renouveler l’application toutes les deux heures ainsi qu’après la baignade. A titre d’exemple, une personne qui a passé une longue journée à la plage devrait avoir consommé un demi-flacon de 250ml de crème solaire !

Quel filtre solaire faut-il choisir ?

Il existe deux types de filtres solaires, chimiques ou minéraux. Les filtres chimiques sont à proscrire et il est préférable d’opter pour des filtres minéraux (oxyde de zinc, dioxyde de titane) qui ne contiennent pas de nanoparticules. Il faut également se méfier des conservateurs qui sont perturbateurs endocriniens, et des parfums pour leur risque allergène. Les crèmes solaires peuvent être nocives aussi pour l’environnement, en particulier pour la faune et la flore des mers et océans avec les filtres UV, les perturbateurs endocriniens, les émulsions et huiles raffinées. L’oxyde de zinc est toxique pour l’écosystème marin. Il est également important de respecter la date de péremption après ouverture de votre crème solaire, tant pour garantir son efficacité que pour votre santé.

Comment être sûre de choisir une crème solaire clean ?

Je conseille d’opter pour des crèmes solaires bio et naturelles, vegan, sans nanoparticules et biodégradables.

Peut-on se fier aux labels écolos ? On entend parfois qu’elles ne protègent pas aussi bien que les classiques.

Le label Cosmebio vous assure une crème solaire sans filtres chimiques, sans nanoparticules, sans dérivés du pétrole et sans certains perturbateurs endocriniens suspectés ou avérés. Mais il autorise l’utilisation de l’oxyde de zinc et de certains perturbateurs endocriniens. C’est pourquoi, il vaut mieux se tourner vers le label Nature et Progrès avec la mention Slow cosmétique. De nombreuses applications peuvent vous aider dans votre choix, comme InciBeauty, Composcan ou Quelcosmetic.

Doit-on mettre de la crème solaire sur son ventre quand on est enceinte ?

Oui, il faut protéger toutes les parties du corps que l’on expose.

Est-ce que c’est vraiment efficace pour éviter le fameux « masque de grossesse » ?

Oui, mais il faut de préférence utiliser de l’écran total SPF 50, et bien sûr, y associer les moyens mécaniques de protections comme un chapeau et avoir une exposition raisonnée.

Est-ce qu’on doit en mettre aux bébés ? Aux enfants de moins de 3 ans ?

Il n’y a pas de contre-indication pour les enfants à partir de 6 mois. Mais comme nous l’avons vu auparavant, il faut privilégier une exposition minimale, avec des protections comme chapeau, casquette, lunette, parasol. Il ne faut pas non plus exposer les enfants pendant les heures chaudes et les exposer le moins possible aux UVB. Aujourd’hui, il existe également des vêtements anti-uv, comme des maillots de bain ou des tee-shirts pour les enfants, qui permettront de préserver leur capital santé à long terme.

Pour en savoir plus sur les cosmétiques, cliquez ici.

Partager l'article

Ces interviews pourraient vous intéresser