Elise, notre experte du mois

Cystites, comment les éviter ? Et comment les traiter chez la femme enceinte ?

Retour
12.01.2021
Sages-femmes

Fiche d'identité

Notre experte santé du mois : Elise
Profession : Sage-femme
Région :
Auvergne
Compte Instagram : @la.sage.femme

L’interview Santé !

Ce mois-ci, nous abordons le sujet de l’infection urinaire. Plus fréquente chez les femmes que chez les hommes pour des raisons anatomiques, on estime qu’elle concerne 10% des femmes enceintes.

Alors, pour en savoir plus sur comment l’éviter, nous sommes allées en parler avec Elise. Sage-femme dans un hôpital, elle travaille principalement en salle de naissance. Vous pouvez la retrouver sur son compte Instagram @la.sage.femme, où elle aborde des sujets grossesse et gynécologie.

Aujourd’hui, elle nous éclaire sur le délicat sujet de la cystite !

Qu’est-ce qu’une infection urinaire ?

Une infection urinaire ou cystite, c’est une infection bactérienne des urines contenues dans la vessie. Normalement, l’urine est stérile, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de bactérie.

Quels sont les symptômes ?

Il existe une multitude de symptômes. Ils peuvent être tous présents, ou seulement quelques-uns :

– sensation de pesanteur pelvienne ;
– sensation de ne pas bien vider la vessie ;
– brûlures quand vous urinez ;
– présence de sang dans les urines ;
– urines troubles et/ou malodorantes ;
– nécessité d’aller aux toilettes de manière très fréquente pour uniquement quelques gouttes ;
– douleurs abdominales, etc.

Attention ! Si en plus de ces symptômes, vous avez de la fièvre, cela peut être une infection plus sévère au niveau des reins que l’on appelle une pyélonéphrite.


Une infection urinaire ou cystite, c’est une infection bactérienne des urines contenues dans la vessie.


Comment survient-elle ?

Les infections urinaires sont généralement dues à une auto contamination. Quand les germes provenant du tube digestif sont transportés depuis l’anus jusqu’au méat urinaire (trou par lequel on urine). Ils remontent alors dans la vessie et contaminent l’urine qui est normalement stérile.

 

Les femmes enceintes y sont-elles plus sujettes ?

Les femmes enceintes sont effectivement plus sujettes aux infections urinaires. Du fait de la “modification” physiologique de l’anatomie féminine pendant la grossesse. La vessie se retrouve en position abdominale, les uretères s’étirent, etc. Le climat hormonal pendant la grossesse favorise aussi l’apparition d’infections urinaires. Enfin, la composition des urines est aussi modifiée, elles ont une activité bactéricide diminuée.

Peut-on les éviter (enceinte ou pas) ? Et si oui, comment faire ?

En respectant des règles hygiéno-diététiques assez simples :

– boire abondamment la journée au moins 1,5 L d’eau ;
– porter des sous-vêtements en coton ;
– éviter les vêtements trop serrés ;
– ne pas retenir une envie d’uriner ;
– quand on va aux toilettes, s’essuyer d’avant en arrière ;
– uriner après un rapport sexuel.

Que faire si je présente des symptômes d’infections urinaires quand je suis enceinte ?

Il faut aller consulter son médecin traitant ou sa sage-femme pour réaliser une analyse d’urine. Si besoin, un traitement antibiotique compatible avec la grossesse vous sera prescrit. Attention, il ne faut pas négliger une infection urinaire, car celle-ci peut évoluer vers une pyélonéphrite (infection des reins).

Pour plus d’astuces prévention, téléchargez notre Méthode Mère Nature ! 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Élise (@la.sage.femme)

Partager l'article

Ces interviews pourraient vous intéresser