Julie Dehy, Sage-Femme

Interview sur les ateliers de préparation à la naissance - Février 2020

Retour
26.02.2020
Médecine Générale

Fiche d'identité

Nom: Julie Dehy
Profession : Sage-femme
Ville : Aix-en-Provence

L’interview Experts Nature du mois…

Sage-femme à la maternité de l’Etoile à Aix-en-Provence, Julie Dehy nous présente les ateliers Mère Nature de préparation à la naissance, pour lesquels elle en est responsable de la gestion.

… Julie Dehy, sage-femme.

A quoi sert un atelier de préparation à la naissance ?

Toute future maman a droit à 7 cours de préparation à la naissance. Elle peut choisir une préparation classique, où on va lui expliquer le déroulement de l’accouchement, du travail, savoir quand venir à la maternité, savoir quoi faire comme soins pour le bébé, apprendre à pousser, etc. Et puis il y a d’autres préparations à la naissance, comme l’hypnose, la préparation en piscine, le yoga. Il y a plein de préparations différentes, moi ici, je fais la préparation classique.

La préparation classique, c’est comment on devient maman ?

C’est savoir quand partir, quand venir à la maternité, comment va se dérouler le travail, comment gérer une contraction, gérer sa douleur, appréhender l’arrivée du bébé. Prête aussi à des choses moins sympathiques comme une césarienne, un déclenchement, etc. Gérer aussi l’arrivée du bébé pour savoir ce qu’on va lui faire à ce bébé, apprendre les soins, parler de l’allaitement ou encore le retour à la maison.

Parlez-vous d’environnement dans vos ateliers ?

On essaie de parler environnement, par exemple, quand on va parler des soins du bébé. On va porter une attention à ce qu’on met comme produits sur le bébé. Moi j’essaie de les sensibiliser à tout ce qui ne se rince pas par exemple. On va parler un peu de couches, s’intéresser à ce qu’elles achètent et à se renseigner sur le produit et ce qu’il contient. Et quand on va parler de l’alimentation du bébé, c’est sur qu’on va favoriser l’allaitement au sein. Mais s’il y a un allaitement biberon quand il y aura la diversification, on va leur parler des contenants pour réchauffer l’alimentation, de la préparation du produit, etc.

Toutes les mamans y ont droit ? / Uniquement pour le 1er bébé ?

Tout le monde a droit aux cours de préparation. C’est vrai que souvent les mamans dont ce n’est pas le premier bébé, peuvent ne pas faire tous les cours, ou alors, souvent elles font un mix avec un peu de piscine, une activité sportive (certains cours en piscine sont remboursés par la Sécurité Sociale). Donc quelquefois les mamans ne refont pas tous les cours, mais tout le monde a droit aux cours de préparation, même quand on est hospitalisé.

Peut-on suivre des cours de préparation dans toutes les maternités ?

La maternité là où on va accoucher, soit avec une sage-femme libérale, donc en ville. Souvent, on choisit soit la sage-femme en fonction de ce qu’elle propose si on veut une préparation spécifique. Soit on prend une sage-femme de secteur, par rapport à son lieu d’habitation.

Les cours sont-ils uniquement théoriques ?

Alors, lors des cours de préparation, il va y avoir effectivement une partie théorique où on va vraiment décrire une contraction pour les mamans qui n’en ont jamais eu, décrire tout le déroulé du travail, etc. Et puis, il y a toute une partie pratique avec des exercices, pour leur montrer différentes positions que ce soit pour gérer la contraction, ou la mise au monde du bébé. Une partie pratique aussi avec les exercices de respiration, et souvent les séances sont terminées par une petite séance de relaxation.

A quel moment peut-on s’inscrire ?

Il y a aussi un entretien du 4ème mois, qui est proposé normalement maintenant à toutes les futures mamans. C’est un entretien avec une sage-femme, soit une sage-femme libérale en cabinet, soit une sage-femme sur votre lieu d’accouchement. Lors de cet entretien, on vous parle des cours de préparation avec les différentes options possibles. Les cours de préparation à l’accouchement, on vous conseille de les commencer vers le 6ème mois de grossesse. D’abord parce que les futures mamans travaillent et qu’il faut réussir a caser ça dans un emploi du temps souvent chargé. Mais en plus, c’est vrai que cela ne sert à rien de les commencer trop tôt parce qu’on ne va pas encore parler d’accouchement à 4 mois de grossesse. Et souvent, quand on démarre au 6ème mois, on peut faire un cours par semaine et ça permet de terminer les séances normalement à temps.

Retrouvez l’intégralité de cette interview dans la vidéo ci-dessus. 

Partager l'article

Ces interviews pourraient vous intéresser