Dr Nicolas Evrard, Médecin Généraliste

Interview sur la paternité - Janvier 2020

Retour
14.01.2020
Médecine Générale

Fiche d'identité

Nom: Docteur Nicolas Evrard
Profession : Médecin Généraliste
Ville : Dijon

L’interview Docteur Speaking du mois…

Médecin généraliste mais aussi journaliste, le docteur Nicolas Evrard vient nous présenter son nouveau livre « Papa dans quelques mois », écrit en collaboration avec « Womumbox » où il nous parle et nous conseille sur la paternité.

… le Dr Nicolas Evrard, Médecin Généraliste.

Comment sait-on si on est prêt à devenir père ?

Beaucoup d’hommes forcément, se posent la question à savoir « est-ce que je suis prêt à devenir père ? », c’est une question parfaitement légitime. De façon classique et courante, on peut dire que c’est un couple qui vit une histoire d’amour et qui au bout d’un certain temps a envie de « construire » autre chose et avoir une autre vie et se projeter dans l’arrivée d’un bébé. Cette idée d’être père peut venir très tôt ou bien aussi progressivement au fur et à mesure que la mère avance dans sa grossesse et le père peut avoir une conscience très forte de la première échographie par exemple, en voyant son futur bébé ou un petit peu plus tard. Ça se fait en fait par étape, progressivement. Il est sûr que psychologiquement, il faut s’attendre à un véritable choc parce qu’être père renvoie de façon plus ou moins consciente à ce qu’il s’est passé dans la propre enfance de chacun et on va revoir ou on va ressentir certaines choses auxquelles on ne s’attendait pas forcément. Donc un conseil, il faut être en forme !

Un futur papa doit-il se dépolluer avant de concevoir ?

Lors de la grossesse, les questions environnementales sont de plus en plus présentes et on en parle beaucoup dans les congrès médicaux. Bien entendu, ces questions concernent beaucoup la future maman et concernent bien évidemment le fœtus et le futur bébé mais il y a des questions aussi qui se posent concernant le père. Ça va surtout concerner les problèmes de fertilité et c’est un fait que pour conserver une bonne fertilité, le père doit avoir une vie saine et les premiers facteurs de risque, c’est le tabac qui peut provoquer une baisse de fertilité chez le père mais surtout chez la mère. Une mère qui fume peut avoir des problèmes de fertilité. C’est un fait qu’il faut essayer d’agir le plus en amont de la date de conception. Sur tous ces facteurs environnementaux, on a quelques éléments de réponse, mais c’est un fait que des travaux sont en cours pour avoir plus de certitude à l’avenir.

Comment le papa peut aider la future maman ?

La période de grossesse est une période de surveillance qui est assez importante et c’est vrai que c’est une période très médicalisée. Alors il ne faut pas non plus être dans le stress, ni pour la mère, ni pour le père et ne pas avoir de conséquences ni pour l’enfant à venir. C’est vrai que l’on fait attention à beaucoup d’éléments : à des éléments d’hygiène, à des facteurs alimentaires en particulier ; il y a aussi des facteurs environnementaux et c’est vrai qu’il faut accompagner en tant que père pour éviter des contacts importants avec des polluants. Par exemple, la future maman doit être sensibilisée à ne pas utiliser des produits cosmétiques qui sont plein de perturbateurs endocriniens ou d’autres substances toxiques. Il faut faire aussi attention à certains mobiliers qui sont neufs et qui peuvent contenir encore des vernis ou des colles qui peuvent être à risque aussi pour le fœtus.

Comment évincer les polluants une fois que bébé est là ?

Une fois que bébé est là, toutes les dispositions doivent être prises pour que bébé mais aussi toute la famille vivent dans les meilleurs conditions. Et là, c‘est une question de bon sens c’est-à-dire, il faut faire attention à l’alimentation de bébé et aussi à son environnement ; mais tout le monde va bénéficier de toutes ses dispositions. Par exemple, manger des fruits et légumes de saison, privilégier les filières courtes, éviter aussi des facteurs environnementaux à risque, attention encore une fois aux perturbateurs endocriniens surtout vis-à-vis de bébé et utiliser aussi des produits de cosmétiques ou des produits d’hygiène pour le bébé qui ne contiennent pas de produits à risque. Et là, le père a aussi un rôle très très important parce qu’on ne voit pas pourquoi il aurait un rôle à part dans cette entente familiale.

Retrouvez l’intégralité de cette interview dans la vidéo ci-dessus. 

Partager l'article

Ces interviews pourraient vous intéresser