« J’ai fait du sport jusqu’à la veille de l’accouchement ! »

Mère Veilleuse de Rose, 2 ans et demi et Gaspard, 9 mois

Retour
21.03.2022

Fiche d'identité

Prénom : Marie-Charlotte
Âge : 37 ans
Ville : Aix-en-Provence
Prénom et âge de ses enfants : Rose, 2 ans et demi et Gaspard, 9 mois
Profession : Coach sportive
Compte insta : @mccoach_mariecharlotte
Site internet : www.mccoach.fr

Cette semaine, nous sommes parties à Aix-en-Provence à la rencontre de Marie-Charlotte, coach sportive et maman de Rose, 2 ans et demi et Gaspard, 9 mois.

Elle nous raconte son quotidien rythmé avec deux enfants en bas âge !

Voici son portrait !

Trois choses à savoir sur sa maternité !

Le livre préféré de votre fille :

« Mon amour » d’Astride Desbordes

Ce que vous aimeriez que vos enfants disent de vous :

Que je suis une femme épanouie

La chose essentielle à votre journée :

Ma séance de sport

Nos questions, ses réponses :

La métamorphose

Avant d’être maman, elle était comment votre vie ?

Ma vie était sportive, dans tous les sens du terme (rires) ! Je pratique le duathlon en compétition. Mon quotidien tournait autour des entraînements. J’occupais mon temps libre en faisant beaucoup de bricolage, de couture, de déco, de cuisine. Je suis quelqu’un de très actif donc je multipliais les activités.

Quand avez-vous eu envie d’être mère pour la première fois ?

Je savais que j’avais envie d’avoir des enfants un jour mais la temporalité n’était pas planifiée dans ma tête. J’ai rencontré mon mari il y a seulement 4 ans et à partir de là, ça a été un déclic. Rose est née 1 an et demi après notre rencontre. J’ai eu de la chance, je suis tombée enceinte un mois après avoir arrêté la pilule pour chacun de mes enfants.

Une fois enceinte, comment se sont passées vos grossesses ?

Mes deux grossesses se sont très bien passées. Je n’ai pas eu de nausées, je n’ai pas été malade. J’ai fait du sport jusqu’à la veille de l’accouchement ! J’étais active. Lors de ma première grossesse, j’ai fait les préparatifs du mariage, j’ai aménagé notre maison, etc. J’ai adoré être enceinte !

Qu’est-ce qui vous a manqué dans votre parentalité ?

Ce qui m’a manqué, c’est qu’on n’aborde presque pas le post-partum. On se focalise sur la préparation à l’accouchement. Ce qui est important mais entre la théorie et le Jour J, les choses ne se passent pas de la même façon. De plus, j’ai eu deux césariennes donc ma préparation à l’accouchement ne m’a pas vraiment servie…

J’aurais aimé avoir un partage d’expérience avec d’autres mamans sur le post-partum et sur ce qu’on peut ressentir. Chaque femme ressent les choses différemment, c’est certain. Mais, j’aurais aimé être davantage informée sur ce qu’on pourrait éventuellement ressentir ou ce qu’on pourrait traverser. Cela m’aurait permis de savoir que ça existe et de ne pas culpabiliser lorsque ces événements sont arrivés.

Mère (mais pas que !)

Et maintenant que vous êtes maman, elle est comment votre vie ?

Ma vie est sportive mais pour d’autres raisons (rires) ! Nous n’avons pas de famille dans la région, nous devons donc gérer les enfants par nous-mêmes. J’ai beaucoup grandi avec l’arrivée de mes enfants. Avant, j’arrivais à faire plein de choses dans la journée. Ce qui n’est plus vraiment le cas maintenant. J’ai eu du mal à accepter que mon quotidien en tant que femme avait changé : je ne peux plus vraiment avoir du temps rien que pour moi. D’autant que nos enfants sont en bas-âge et rapprochés.

Je continue également à faire du sport. Je fais des compétitions de duathlon. Entre l’accouchement de mon aîné et le moment où je suis tombée enceinte du second, il s’est passé uniquement 10 mois mais j’ai réussi à faire une saison de duathlon en même temps.

Vous êtes également une maman entrepreneuse, comment conciliez-vous votre quotidien ?

J’ai lancé mon site internet il y a 6 mois. C’est compliqué de gérer une vie d’entrepreneuse et de maman en même temps. Il y a cette dualité permanente entre ma vie de mère et ma vie de femme. Je n’ai pas voulu perturber le rythme de mes enfants à la crèche. Ils y vont toujours aux mêmes horaires que lorsque je ne travaillais pas. Je sais que les journées à la crèche sont longues et fatigantes pour eux donc je fais en sorte d’aller les chercher rapidement. Cela me permet aussi de passer du temps avec eux pendant la journée. Je n’ai pas vraiment d’horaire de travail, je m’adapte à leur rythme. Généralement, je travaille une fois qu’ils sont couchés.

Avant d’avoir mes enfants, j’exerçais ma profession de coach sportive dans une salle de sport. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas, je donne des cours en ligne afin d’être plus disponible pour mes enfants. Je dois développer de nouvelles compétences pour attirer des clients via les réseaux sociaux. C’est nouveau pour moi mais j’aime les challenges !

Qu’est-ce que vous n’avez plus fait depuis que vous êtes maman et qui vous manque ?

Je n’ai plus touché à ma machine à coudre depuis deux ans … Moi qui adorais cuisiner, maintenant je fais des plats rapides. Je fais tout vite afin de faire le plus de choses possibles. Je ne fais plus vraiment de choses qui dépendent de mes envies. Mon quotidien tourne autour des besoins de mes enfants. Tout est cadré, planifié. Il n’y a plus de place aux imprévus.

Et puisqu’on est sur le site de Mère Nature, parlons deux minutes d’environnement pour finir ! Quel est le truc « Green » que vous faites au quotidien ?

J’ai cousu des cotons lavables afin de réduire nos déchets. Je fais attention à éteindre les lumières quand nous n’en avons pas besoin. Je ne fais pas d’acte fort au quotidien mais j’essaye de faire des petits gestes écologiques quand je peux.

Et pour conclure…

En un mot, vous diriez que vous êtes …

Une maman avant tout ! Cela a été une véritable surprise après la naissance de ma fille. Je ne pensais pas que ma vie allait changer autant. J’imaginais que ce serait ma fille qui allait s’adapter à notre mode de vie alors qu’en réalité c’est l’inverse. C’est moi qui m’adapte au rythme de mes enfants. Par exemple, le week-end j’organise nos sorties en fonction des horaires de sieste, de goûter, etc. Mon objectif est de bousculer le moins possible leur rythme de vie.

Partager l'article

Ces témoignages pourraient vous intéresser