"J'apprends à gérer la charge mentale" : le quotidien de Marilyn

Mère Veilleuse d'Andrea, 8 ans et Romeo, 2 ans

Retour
05.07.2021
Jongler entre son job et ses enfants

Fiche d'identité

Prénom : Marilyn
Âge : 35 ans
Profession : Gestionnaire chez un courtier en assurance
Ville : Lailly en Val Loiret
Prénom et âge des enfants : Andrea, 8 ans et Romeo, 2 ans
Compte Insta : @mariloo_and_co

Cette semaine nous sommes parties à la rencontre de Marilyn, maman de deux enfants, Andrea, 8 ans et Romeo, 2 ans. Même si c’est une maman comblée, elle nous confie les difficultés qu’elle rencontre pour gérer la charge mentale quotidienne.

Elle ne trouve plus de temps pour elle dans son quotidien et rêve de vacances en amoureux. Voici son portrait.

Trois choses à savoir sur sa maternité !

La chanson que vous écoutiez en boucle pendant votre grossesse :

L’album de Julien Doré (et encore maintenant)

Votre livre de chevet en ce moment :

Le charme discret de l’intestin

Votre envie bizarre pendant votre grossesse :

Les cornichons

Nos questions, ses réponses

La métamorphose

Avant d’être maman, elle était comment votre vie ?

Ma vie d’avant… j’y pense parfois. Vous savez, quand vous aviez le temps de faire les boutiques ou de lire un livre en rentrant du travail. Quand le repas se décidait à la dernière minute et pouvait terminer au restaurant. Aujourd’hui j’anticipe vraiment tout et encore plus avec deux enfants. Je n’ai plus le temps de lire ni de flâner. J’ai sans cesse l’impression de courir après le temps, c’est terrible. Je tire mon chapeau aux mamans de familles nombreuses ! Et puis, finalement, avec mon conjoint on se dit qu’on devait s’ennuyer sans les enfants.

Quand avez-vous eu envie d’être mère pour la première fois ?

J’ai toujours eu envie de devenir maman. Comme je voulais être maman jeune, nous nous sommes lancés dès que nos situations professionnelles ont été stables. On s’est dit que c’était le moment. Je suis tombée enceinte un mois après l’arrêt de ma pilule. Nous avons eu de la chance, ça s’est fait rapidement.

Une fois enceinte, comment s’est passée votre grossesse ?

Ma première grossesse pour ma fille s’est très bien déroulée. J’ai eu quelques nausées les 3 premiers mois et une sciatique sur le dernier trimestre mais je suis restée active tout au long de celle-ci. J’ai vraiment eu une très belle grossesse, sans stress. Je ne me privais de rien et j’ai pris 12kg. Mais la prise de poids fait partie du jeu alors je l’ai bien vécu de ce côté-là. Ce que j’ai moins apprécié c’est la césarienne en urgence ! Pour ma seconde grossesse, j’ai eu littéralement eu une baisse de forme dès le départ. Puis, j’ai eu des contractions à 5 mois de grossesse et j’ai donc été arrêtée très tôt. J’ai échappé de peu à l’alitement. C’était un peu déprimant de devoir rester à la maison sans trop faire d’effort. D’autant plus que nous étions en pleine rénovation d’une maison avec mon conjoint. J’ai mal vécu les derniers mois, j’ai souvent été fatiguée et nauséeuse. Je me suis sentie beaucoup moins en forme que pour ma première grossesse.

Mère (mais pas que !)

Et maintenant que vous êtes maman, elle est comment votre vie ?

Je suis comblée avec mes enfants, même si au quotidien j’apprends à gérer la charge mentale. Il faut assurer le travail à plein temps, tenir la maison et gérer l’organisation du quotidien. J’ai du mal à lâcher prise et j’aime bien tout contrôler, comme dit mon conjoint. Mon fils de deux ans me demande encore beaucoup de temps et d’attention mais je pense que cela ira mieux avec le temps.

Qu’est-ce que vous n’avez plus fait depuis que vous êtes maman et qui vous manque ?

Des vacances avec mon amoureux sans les enfants !

Et puisqu’on est sur le site de Mère Nature, parlons deux minutes d’environnement pour finir ! Quel est le truc « Green » que vous faites et que votre conjoint ne supporte plus ou ne comprend pas ?

J’essaie d’adopter des petits gestes pour la planète au quotidien depuis peu : lingettes démaquillantes lavables, pailles en inox, etc. Mon conjoint est totalement d’accord avec ma démarche.

Et pour conclure…

En un mot, vous diriez que vous êtes une maman qui….

Souhaite le meilleur pour ses enfants.

Partager l'article

Ces témoignages pourraient vous intéresser