« Avoir 3 enfants, c’est un Tetris permanent ! » : le portrait de Caroline

Mère Veilleuse d’Antoine, Clément et Baptiste

Retour
13.09.2021
Entreprendre en étant maman

Fiche d'identité

Prénom : Caroline
Âge : 43 ans
Ville : Ventabren
Profession: Conseillère en immobilier
Prénom et âge des enfants : Antoine (12 ans), Clément (10 ans) et Baptiste (6 ans)
Compte Insta: @caroline_demontfaucon

Cette semaine, nous sommes parties à Ventabren à la rencontre de Caroline, maman de trois enfants : Antoine, Clément et Baptiste. Conseillère en immobilier, elle nous raconte comment elle concilie sa vie professionnelle bien remplie tout en étant une mère de famille comblée.

Voici son portrait !

Trois choses à savoir sur sa maternité !

Votre devise : Rien n’est impossible

Pour vous, la Mère Idéale, elle… : entoure ses enfants d’amour pour les accompagner quoi qu’il arrive et qu’importe le chemin qu’il souhaite emprunter.

Le truc que vos parents faisaient et qui vous semble fou aujourd’hui : Ne pas nous mettre les ceintures de sécurité, sauf pour partir en vacances.

Nos questions, ses réponses :

La métamorphose

Avant d’être maman de trois enfants, elle était comment votre vie ?

Avec du recul, je considère que ma vie d’avant était très calme même si j’avais le sentiment d’avoir une vie professionnelle bien remplie. J’étais avocate et j’avais des journées très chargées.

Quand avez-vous eu envie d’être mère pour la première fois ?

Je n’ai pas le souvenir d’un moment précis. J’ai toujours eu l’envie d’avoir des enfants. C’était un rôle que je voulais réellement avoir un jour dans ma vie. Même s’il s’agit d’une énorme responsabilité, je n’imaginais pas un futur sans enfant. Lorsque que nous avons déménagé dans le sud, je me suis dit que c’était le bon moment. Une vie en province me semblait être plus adaptée pour avoir une vie de famille épanouie.

Une fois enceinte, comment se sont passées vos grossesses ?

Globalement, elles se sont toutes déroulées correctement. Je les ai plutôt bien vécues mais il est vrai que ce sont des périodes anxiogènes médicalement. On a un très bon suivi médical, mais cela a tendance à nous affoler. Pour mes deuxième et troisième grossesses, il y avait des suspicions de malformations et cela m’a évidemment beaucoup angoissée. Finalement, heureusement , mes enfants vont très bien.

Mère (mais pas que !)

Et maintenant que vous êtes maman de trois enfants, elle est comment votre vie ?

Lorsque j’ai eu mes enfants, j’ai fait une reconversion professionnelle car je me suis rendue compte que je ne pouvais plus gérer autant d’heures de travail en tant qu’avocate et être une maman présente en parallèle. Aujourd’hui, je suis conseillère en immobilier. Même s’il s’agit d’un métier très prenant, je peux gérer mon agenda et moduler mes horaires en fonction de mes enfants. Un premier enfant bouleverse la vie de famille. Pour les suivants, il s’agit certes d’une nouvelle organisation où chacun doit trouver sa place mais on sait à quoi s’attendre. On est aussi davantage dans le lâcher prise, surtout avec le 3ème, on accepte de ne pas être parfait. Avoir 3 enfants, c’est un Tetris permanent ! Il y a une charge mentale importante mais c’est un bonheur inégalable.

Et puisqu’on est sur le site de Mère Nature, parlons deux minutes d’environnement pour finir ! Quel est le truc « Green » que vous faites et que votre conjoint ne supporte plus ou ne comprend pas ?

Mon mari et moi avons les mêmes convictions concernant l’écologie. Nous disposons d’un compost depuis un an. J’utilise également des lingettes démaquillantes lavables, des culottes menstruelles et des serviettes hygiéniques lavables. A la demande des enfants, nous avons abandonné les capsules de la machine à café. Je trouve très bien qu’ils soient sensibilisés à l’écologie à l’école. Les miens nous poussent à aller plus loin dans nos gestes au quotidien.

Et pour conclure…

En un mot, vous diriez que vous êtes une maman qui….

Est imparfaite mais fière de l’être ! Être maman est le travail le plus difficile du monde mais on fait toute de notre mieux !

Partager l'article

Ces témoignages pourraient vous intéresser