Une maman à la montagne : les engagements de Marie

Mère Veilleuse de Timéo, 5 ans et enceinte d'un deuxième enfant prévu pour le mois de mars.

Retour
22.11.2020
Jongler entre son job et ses enfants

Fiche d'identité

Prénom : Marie
Âge : 26 ans
Profession : Monitrice éducatrice
Ville : Saint Etienne de Tinée (06)
Surnom donné à son fils : Tout et n’importe quoi
Maternité où son fils est né : Clinique Saint Georges (Nice 06)
Écologiquement intraitable sur : L’utilisation des lingettes bébé (beurk)
Ce qui vous manque pour être plus écolo : Un jardin…
Compte Insta : @mariee0505

Cette semaine, nous sommes parties à Saint Etienne de Tinée, à la rencontre de Marie. Elle est éducatrice spécialisée de personnes en situation de handicap. Maman d’un petit garçon de 5 ans, elle attend son second enfant « Petit pois » prévu pour le mois de mars. Elle nous parle de sa prise de conscience progressive et de son engagement pour soutenir la production locale et artisanale. Voici son portrait.

Une maman nature !

Bonjour Marie, d’abord, comment ça va ? Au quotidien pas trop dur d’être maman et de travailler ?

Mais oui, complètement ! Je suis monitrice éducatrice en foyer d’accueil. Je m’occupe au quotidien de personnes en situation de handicap psychique. Alors jongler entre vie de famille et vie professionnelle est parfois un vrai parcours du combattant ! Mais, nous avons appris au quotidien à gérer les moments où maman rentre tard du travail, même s’il est parfois difficile de rentrer chez soi en sachant qu’on n’aura pas le temps de lire l’histoire du soir !

A quel moment avez-vous commencé à faire attention aux Perturbateurs Endocriniens ? Est-ce que c’est arrivé avec bébé ?

J’ai commencé à m’intéresser de près à l’alimentation de mon enfant quand mon fils a été en âge de manger ses premières purées. Il m’a semblé important de continuer à lui donner le meilleur après avoir arrêté l’allaitement. Aussi, j’ai choisi de lui préparer tout moi même, avec beaucoup d’amour bien sûr ! Maintenant que je suis enceinte du petit deuxième, il me paraît important de contrôler tout ce que je mets sur ma peau, afin que mon « Petit Pois » se développe de la meilleure façon possible. Nous préparons son arrivée, et nous nous intéressons de plus en plus aux coûts environnementaux des produits dits “de première nécessité” comme les couches ou les carrés de coton réutilisables.

Comment vous êtes-vous renseignée sur ces polluants ?

J’ai lu énormément de livres sur la parentalité. De plus, j’ai plusieurs amies artisanes qui créent elles-mêmes des cotons réutilisables par exemple. Il m’a alors semblé évident de mettre de coté les lingettes industrielles et au passage d’en profiter pour faire un clin d’œil à notre planète Terre !

Top ! Au-delà, des lingettes pour bébé, comment êtes-vous passée à l’action pour dépolluer tout ça ?

Pour l’instant, nous essayons au quotidien d’utiliser moins de plastique, d’opter pour des savons faits mains produits localement près de chez nous à Saint Etienne de Tinée. C’est important pour nous de consommer plus de fruits et de légumes frais et de limiter au maximum les aliments préparés industriels.

Est-ce que Papa vous soutient dans ces actions pour dépolluer l’environnement de bébé ?

Oui, Papa à lui aussi un livre sur l’importance des choix que nous faisons pour nos enfants que ce soit dans l’immédiat pour leur santé, ou plus tard, pour leur avenir.

Le truc non écolo dont vous ne pourrez jamais vous passer !?

Honnêtement ? Le SHOPPING ! J’aime tellement dénicher de nouveaux habits à mon fils. Mais depuis peu, j’opte pour de la seconde main, ce qui est quand même plus écolo 😊, et je les achète sur VINTED – application que je vous conseille vivement si vous ne l’avez pas déjà !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par MarieG (@mariee0505) le

Mary Gallean Mère Veilleuse

Partager l'article

Ces témoignages pourraient vous intéresser