Marine, notre Mère Veilleuse de la semaine #57

Maman de Marcel, 3 ans et Pauline, 1 an.

Retour
15.11.2020
Mères Veilleuses

Fiche d'identité

Prénom : Marine
Âge : 29 ans
Profession : Maman 😉 
Ville : Marseille
Écologiquement intraitable sur : Les cosmétiques bébés
Ce qui vous manque pour être plus écolo :  Du temps
Compte Instagram et site internet : @marine_samedimatin et www.samedi-matin.com

L’interview de notre Mère Veilleuse de la semaine !

Cette semaine, nous sommes parties à la rencontre de Marine, qui a décidé d’arrêter de travailler pour s’occuper de ses deux petits bouts, Marcel et Pauline.

Un choix qu’elle ne regrette absolument pas et qui lui permet de cheminer vers un mode de vie plus durable, elle nous en parle.

Une maman mais pas seulement !

Bonjour, D’abord, comment ça va ? Au quotidien pas trop dur d’être maman et de travailler ?

Bonjour ! Tout va bien ici, on reprend le rythme de la rentrée. J’ai arrêté de travailler pour m’occuper de mes enfants (1 et 3 ans). Et cette année, je me suis lancée dans l’école à la maison avec mon grand. Être “seulement” maman est un vrai travail, ça demande énormément d’organisation, ce qui n’est pas toujours facile ! Mais c’est un choix de vie que je ne regrette pas. 😉

A quel moment avez-vous commencé à faire attention aux Perturbateurs Endocriniens ? Est-ce que c’est arrivé avec bébé ?

J’ai commencé à m’intéresser aux perturbateurs endocriniens avant même d’être maman. Je faisais attention à la composition des shampooings particulièrement. Puis, je m’y suis intéressée davantage dès ma première grossesse.

Comment vous êtes-vous renseignée sur ces polluants ?

Je me suis essentiellement servie d’Internet : vidéos, articles, liste des perturbateurs endocriniens, etc. J’utilise aussi beaucoup le site QueChoisir.

Comment êtes-vous passée à l’action pour dépolluer tout ça ?

Je ne peux pas dire que j’ai tout “dépollué”, disons que j’avance petit à petit dans ce chemin-là. J’ai commencé en faisant très attention à la composition des cosmétiques bébés mais aussi pour nous, parents. Lorsque j’ai un doute, j’utilise l’application INCI Beauty. Même si je sais que globalement, moins il y a d’ingrédients, mieux c’est ! Puis, j’ai commencé à faire du ménage dans notre alimentation et à favoriser le “fait maison” si c’est possible avec des produits locaux. Une fois qu’on commence à s’intéresser aux perturbateurs endocriniens, on y fait attention un peu partout naturellement.

Est-ce que Papa vous soutient dans ces actions pour dépolluer l’environnement de bébé ?

Oui, complètement ! Parfois c’est même lui qui va me rappeler que ceci ou cela n’est pas bon !

Le truc non écolo dont vous ne pourrez jamais vous passer !?

La voiture ! Avec 2 enfants, je ne me vois pas m’en passer !

Partager l'article

Ces portraits pourraient vous intéresser