Mélina, notre Mère Veilleuse de la semaine #7

Maman de Louis, 4 ans, et enceinte de cinq mois


Retour
1.12.2019
Mères Influenceuses

Fiche d'identité

Prénom : Mélina
Age : 29 ans
Ville : Aix-en-Provence
Surnoms donnés à ses enfants : Loulou pour Louis et ptite Cahuète pour bébé 2
Maternités de naissance : Maternité Les Bluets à Paris pour Louis et Maternité de l’Etoile à Aix-en-Provence pour bébé 2
Ecologiquement intraitable sur : La cosmétique non clean
Plaisir coupable : Les fast-foods
Site Internet: https://lafamilletortue.fr/

L’interview de notre Mère Veilleuse de la semaine

Cette semaine, nous sommes parties à la rencontre de Mélina, maman de Louis, 3 ans, et enceinte d’un second bébé prévu pour le printemps ! Plus connue sous le nom d’@la_famille_tortue sur Instagram, cette jeune maman a saisi l’opportunité du télétravail pour quitter la région parisienne et s’installer en Provence avec sa famille. Voici l’interview d’une mère veilleuse qui n’hésite pas à aborder sur son blog des sujets tabous liés à la grossesse et à la parentalité.

Bonjour, D’abord, comment ça va ? Pas trop dur la grossesse en ayant déjà un enfant ?

Un vrai marathon et ce n’est pas prêt de s’arrêter ! Je suis si impatiente de faire sa rencontre, j’ai hâte.

Vous avez toujours été sensible à l’environnement ?

Plus ou moins. J’ai grandi dans la campagne niçoise, entourée d’animaux. J’y ai appris le respect des plantes et des êtres vivants en tous genres, mais je n’étais pas vraiment écolo. Ce mode de vie me paraissait très marginal et bobo. C’est la venue au monde de Louis qui m’a ouvert les yeux et m’a sensibilisé à tout cela.

Comment vous êtes-vous renseignée sur ces polluants ?

J’ai fait des études de cosmétologie, avant de me réorienter complètement. Mais, je sais donc ce qu’il se passe en labo. En effet, j’ai moi même créé des produits  cosmétiques avant de les vendre. Je savais que certains ingrédients existaient, mais je n’étais pas vraiment lucide. On ne nous en a jamais parlé pendant mes études, ou en labo…

Et comment êtes-vous passée à l’action ?

J’ai complètement bouleversé notre salle de bain. Il ne reste plus un seul produit polluant ou contenant des perturbateurs endocriniens ou des cancérigènes. Ça m’a pris du temps, mais en 3 ans j’ai vraiment purgé mes étagères. J’ai débuté par bannir les gels douches, puis les shampoings non clean, puis les crèmes, etc. Au départ, j’utilisais des applications beautés (comme InciBeauty) même si je connaissais chaque ingrédient. J’avais besoin de ce support pour être certaine de mes choix.

On imagine que ce ne sont pas des choses que l’on peut faire sans le soutien du papa. Vous êtes en accord là-dessus ?

Complètement ! Même s’il n’est pas autant regardant que moi, il me laisse faire les choix pour notre maison. C’est même lui qui m’a lancé sur la voie des produits d’entretien fait maison et écolo en réalisant lui même son produit nettoyant pour le pare-brise .

Pour terminer, quel est ton truc non écolo dont vous ne pourrez jamais vous passer ?

Mon téléphone avec mes boîtes mail, mes applications et Interne t! Je suis consciente que les serveurs sont ultras polluants… Internet est l’un des plus gros pollueur au monde, mais c’est aussi mon outil de travail, donc, difficile de m’en passer …

 

Voir cette publication sur Instagram

 

*** INTERGÉNÉRATION *** ⠀ Pour Louis c’est apprendre la patience parce que Mamine, 90 ans, ne va pas aussi vite lui. C’est apprendre à l’écouter raconter ses souvenirs, des bouts de vie qu’elle souhaite partager avec lui. C’est apprendre le respect en la laissant raconter 6 fois de suite ce même souvenir, sans lui faire remarquer qu’elle l’a déjà dit, et aussi la fois d’avant, et celle d’avant encore. C’est apprendre que la vie est éphémère, que les gens que l’on aime vieillissent et ne seront plus là demain. Qu’il faut en profiter quand ils sont encore avec nous. C’est apprendre que le handicap ne doit pas être moqué. Mamine ne sait plus trop parler et marche avec une canne. C’est apprendre à l’aider à se relever, à lui apporter un verre d’eau et à être serviable. Pour Mamine c’est le plaisir de se remémorer ses souvenirs, se rappeler de Pépé Louis et de raconter combien elle l’aimait, combien il était un homme parfait. C’est le plaisir de retomber en enfance, de s’émerveiller de petits bonheurs. C’est le plaisir de partager un moment complice avec lui, de reprendre la lecture qu’elle abandonne un peu plus chaque jour. Et puis pour moi, c’est aussi des souvenirs . Me rappeler ces après midi chez eux, à regarder Question Pour Un Champion et Des Chiffres et Des Lettres. Me rappeler nos parties endiablées de Rami ou de Domino. Me rappeler l’odeur du pain grillé avec du beurre et du Nesquik par dessus. Me rappeler mon enfance et les remercier d’avoir été là pour moi. Me rappeler Pépé dans ce même fauteuil il y a encore 4 ans. Pépé, qui me manque tous les jours. Chaque seconde. Apprendre, prendre plaisir et se rappeler. Voilà l’essence même des relations intergénérationnelles, et ce qu’elles représentent pour moi. De l’or pur, du bonheur, de la joie et beaucoup d’amour. #famille #family #love #amour #grandmother #partage #momentdevie #instamaman #instapapa #mum #mumtobe #mumlife #parents #momtobe #momlife #maman

Une publication partagée par Mél & Co (@la_famille_tortue) le

Mélina et Louis

Partager l'article

Ces portraits pourraient vous intéresser