Sarah, notre Mère Veilleuse de la semaine #6

Maman de Lucas, 4 ans

Retour
24.11.2019
Mères en entreprises green

Fiche d'identité

Prénom : Sarah
Age : 34 ans
Ville : Marseille
Surnoms donnés à son fils : Lucio
Maternités de naissance : Clinique Bouchard à Marseille
Ecologiquement intraitable sur : L’alimentation. C’est du fait-maison ou rien !
Plaisir coupable : La cigarette…
Compte Insta : @peopleandbaby

L’interview de notre Mère Veilleuse de la semaine

Cette semaine, nous sommes parties à la rencontre de Sarah, maman de Lucas, 4 ans. Responsable commerciale de People & baby, elle se bat contre l’idée reçue selon laquelle il est compliqué d’avoir une place en crèche ! Si elle-même n’a pas eu de problème pour en avoir une, (on peut aisément le comprendre…), elle garantit que si vous l’appelez, vous n’en aurez pas non plus ! Voici l’interview d’une mère veilleuse spécialiste des crèches.

Bonjour Sarah, vous êtes responsable commerciale de la région Sud-Est pour le réseau de crèches People & baby, qui sera partenaire de Mère Nature en 2020. En quoi vos crèches sont cohérentes avec notre projet ?

Toutes nos crèches sont ISO 26 000, ce qui veut dire qu’elles s’inscrivent dans une démarche de développement durable. Pour limiter les polluants, nous avons investi dans un appareil innovant qui nous permet de tout nettoyer avec des produits à base d’eau et de sel. Nous avons opté pour des couches éco-labellisés, conformes aux recommandations en l’ANSES. Le nettoyage des fesses de bébé se fait à l’eau et au savon. Nous avons également mis en place un protocole pour permettre aux mamans allaitantes de nous laisser leur lait.

Et du côté de la réduction des déchets ? 

Nous y travaillons aussi. Les lingettes sont bannies de nos locaux. Nous avons à l’entrée de nos structures des sur-chausses lavables en tissu – ce qui permet d’éviter les déchets. Pour les ateliers créatifs, nous faisons beaucoup de pédagogie autour de la réutilisation d’objets : bouchons en liège, pots de yaourt, etc. Dans les cantines, 100% de nos crèches servent des repas bio et nous privilégions les circuits courts et les produits de saison.

Quand vous êtes tombée enceinte, il y a 5 ans, vous étiez déjà dans cette démarche sur le plan professionnel ?

Oui, nous commencions déjà à changer nos pratiques et c’est d’ailleurs au cours d’une visite d’un agent de la PMI dans une de nos crèches que j’ai commencé à m’interroger sur ma propre grossesse. Personne à la maternité ne m’avait vraiment parlé de ce qu’il fallait éviter lorsqu’on est enceinte. Il y a 5 ans, on en parlait moins je trouve.

Comment vous êtes-vous renseignée sur ces polluants ?

J’ai regardé sur Internet. Et bien sûr, on trouve de tout ! Je me suis dit que j’allais commencer par ce qui me semblait faisable, que ça serait toujours ça de gagné ! Et j’ai donc cherché des meubles en bois massif pour la chambre du petit et de la peinture écolo. Ça nous a coûté un peu plus cher, mais j’étais plus tranquille… Aujourd’hui, le groupe People and Baby met d’ailleurs à disposition des parents sa centrale d’achats à prix de gros www.everykid.com sur laquelle on peut trouver un large panels de produits éco-responsables. J’aurai adoré connaitre cet eshop avant !

Après la chambre, êtes-vous passé à autre chose ?

Oui, d’une façon générale, je peux dire que je préfère consommer moins, mais mieux – et notamment en ce qui concerne l’alimentation. Mon fils a 4 ans et il ne sait toujours pas ce que c’est qu’un fast-food !

Est-ce que Papa vous soutient dans ces actions pour dépolluer l’environnement de bébé ?

Nous sommes un couple un peu atypique, puisque mon mari est père au foyer ! Donc, il est clairement un vrai soutien. Il va faire le marché, cuisine, etc.

Le truc non écolo dont vous ne pourrez jamais vous passer ?

Je fume… J’ai essayé plusieurs fois d’arrêter, mais je n’ai toujours pas réussi malheureusement…. Mais, je fume dehors évidemment !


[BON PLAN] Vous pouvez contacter Sarah pour faire réserver une place en crèche par votre entreprise, elle s’occupe de les convaincre ainsi que des formalités. Tout le monde peut en bénéficier quelque soit la taille de votre entreprise, vous pouvez l’appeler de la part de Mère Nature au 06 63 01 43 37.


 

Partager l'article

Ces portraits pourraient vous intéresser