Stéphanie, notre Mère Veilleuse de la semaine #52

Maman de Lila, 8 ans et Maeva, 5 ans.

Retour
11.10.2020
Mères Veilleuses

Fiche d'identité

Prénom : Stéphanie
Âge : 37 ans
Profession : Chef d’entreprise
Ville : Trets
Surnom donné à ses enfants : Lilounette et Maé ou mes loupettes
Maternité où vous avez accouché : Maternité Saint Luc à Bruxelles et Saint Pierre à Ottignies 
Écologiquement intraitable sur : Les fruits et les légumes
Ce qui vous manque pour être plus écolo : Du temps et des astuces
Compte Insta : @vanillamilk_fr
Site Internet :www.vanillamilk.fr

L’interview de notre Mère Veilleuse de la semaine !

Cette semaine c’est la Semaine Mondiale de l’Allaitement Maternel. Pour l’occasion, nous sommes parties à la rencontre de Stéphanie, maman de deux petites filles de 5 et 8 ans et fondatrice de VanillaMilk.

VanillaMilk.fr, c’est une plateforme web créée pour les futures mamans, qui leur permet de trouver près de chez elles des ressources et contacts utiles dans le cadre de leur allaitement maternel : consultantes en lactation, professionnels formés, associations… mais aussi d’autres mamans avec qui faire connaissance ! Parce qu’un allaitement, ça se prépare et ça s’accompagne !

Une maman lactée !

Bonjour Stéphanie, Vous êtes la fondatrice de VanillaMilk. On imagine donc que vous avez allaité vos filles ?

Oui, mais je ne m’étais pourtant jamais intéressée à l’allaitement avant d’être maman. Je n’en avais même jamais parlé avec ma mère qui m’a très peu allaitée. Mon mari est allemand – pays où l’allaitement est culturellement beaucoup plus dans les mœurs, et nos filles sont nées en Belgique dans deux maternités “Amies des bébés”, labellisées IHAB. J’ai vraiment été accompagnée par le personnel soignant. J’avais une personne qui venait voir régulièrement si je donnais correctement le sein pour éviter les crevasses et toutes les réjouissances qui peuvent aller avec. Comme les premiers jours ont été très positifs, j’ai continué. J’ai allaité la première neuf mois et la seconde dix-huit mois – même si à la fin ça n’était plus que la “tétée-câlin” du soir.

Comment vous est venue l’idée de ce site ?

J’ai fait une école de commerce et après avoir été responsable e-commerce pendant des années, j’avais envie de travailler sur un projet qui ait du sens. Un soir, j’ai vu un reportage sur l’allaitement en France, qui a un des taux les plus bas du monde. J’ai compris que beaucoup de mamans n’allaitaient pas, parce qu’elles ne se sentaient pas soutenues dans la démarche et qu’elles abandonnaient faute d’infos. Et je me suis dit que c’était vraiment du gâchis ! Donc, j’ai eu l’idée de lancer VanillaMilk – un site ressource pour les mamans.

L’allaitement on le conseille aussi dans notre « Méthode Mère Nature ». De votre côté, à quel moment avez-vous commencé à faire attention aux Perturbateurs Endocriniens ? Est-ce que c’est arrivé avec bébé ?

Personnellement, je n’ai pas du tout allaité pour ces raisons-là – même si allaiter c’est écolo ! Avant d’être maman, je n’étais pas du tout sensibilisée à l’environnement. J’avoue que le bio me paraissait « bof ». Les Perturbateurs Endocriniens je ne savais même pas ce que c’était ! L’intérêt est venu après. J’ai commencé à m’y intéresser quand mes filles ont grandi et que nous sommes revenus nous installer en Provence, à la campagne.

Comment vous êtes-vous renseignée sur ces polluants ?

Grâce à Internet, mais aussi en faisant preuve de bon sens. Il semble assez évident que les fruits et légumes sous plastique ont une empreinte carbone bien pire que les fruits et légumes en vrac sur les marchés.

Comment êtes-vous passée à l’action pour dépolluer tout ça ?

J’ai commencé par devenir très écolo pour les produits ménagers. Puis, j’ai supprimé tous les produits jetables type lingettes nettoyantes. Enfin, j’ai changé mes produits et j’ai opté pour des produits écolabellisés. Après avoir lu la « Méthode Mère Nature », j’ai opté pour les produits Rainett par exemple. Je me suis également équipé en chiffons microfibres et plumeaux. Du côté de l’alimentation, je consomme plus de produits frais. J’ai un appareil multifonctions et je fais donc tous mes desserts même les yaourts. Je n’achète plus d’industriel. Ce sont mes petites victoires ! Actuellement, j’essaie de trouver une solution pour le chat et le chien pour éviter l’anti-parasites et le vermifuge. Je cherche. Je tiens aussi à jour une « to-do list » avec plein d’idées pour faire mieux.

Est-ce que Papa vous soutient dans ces actions pour dépolluer l’environnement de bébé ?

Oui ! Même si au début, il était plus suiveur qu’initiateur. Il est allemand mais contrairement à leur réputation, il vient d’une famille qui n’est pas très sensible à l’écologie.

Le truc non écolo dont vous ne pourrez jamais vous passer !?

Ma douche du matin, chaude et longue, et bien sûr Internet !

Partager l'article

Ces portraits pourraient vous intéresser