Tristan, notre Père Veilleur de la semaine #36

Papa de Bénédicte, 5 ans et demi et d'Augustin, 2 ans et demi

Retour
21.06.2020
Pères Veilleurs

Fiche d'identité

Prénom : Tristan
Âge : 36 ans
Profession : Responsable des études de prix dans le bâtiment (service monuments historiques)
Ville : Aix-en-Provence
Surnom donné à ses enfants : Zouzou et Loulou
Maternité où ses enfants sont nés : Maternité de l’Etoile à Aix-en-Provence
Écologiquement intraitable sur : La réparation des appareils qui ne fonctionnent plus
Ce qui vous manque pour être plus écolo : Du temps !
Compte Insta : @macgyverenprovence

L’interview de notre Mère Veilleuse de la semaine

Cette semaine, nous sommes parties à la rencontre de Tristan, père de Bénédicte, 5 ans et demi et d’Augustin, deux ans et demi et mari de Ludivine, la fondatrice des sacs Mère Nature (interviewée le 7 juin). Responsable des études de prix d’une entreprise spécialisée dans la restauration des monuments historiques, cet amoureux des vieilles pierres a à cœur de transmettre à ses enfants le sens de la réhabilitation. Il a posé 5 minutes son tournevis pour répondre à nos questions. Voici son portrait.

Un père avec des mains en or

Bonjour, d’abord, comment ça va ? Le confinement, le déconfinement, tout ça ?

Le confinement, c’était un peu le jour sans fin… Heureusement, j’ai trouvé de quoi m’occuper en me lançant dans le carrelage d’une pièce à partir de tomettes qui partaient à la déchetterie ! Ma fille m’a bien aidé. Quant à mon fils, comme il a seulement 2 ans et demi… on va dire que c’est plus compliqué pour l’instant !

Vous êtes un pro de la récup’. D’où est-ce que ça vous vient ?

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé démonter des objets pour comprendre comment ils marchaient et les remonter – avec plus ou moins de succès certaines fois d’ailleurs !

Est-ce aussi pour des raisons environnementales que vous privilégiez la récup et la réparation ?

Oui, aussi. Je trouve dommage de jeter sans même essayer de réparer. J’ai dû réparer 4 ou 5 fois notre machine à laver qui va fêter ses 15 ou 16 ans. Je me dis qu’un appareil réparé c’est un tas de ferrailles de moins qui traîne dans une décharge…

Et à part le « recyclage », faites-vous d’autres choses pour préserver votre famille de la pollution ambiante ?

Nous cuisinons beaucoup de produits frais. J’avoue que quand c’est moi qui cuisine, c’est un peu moins diététique, mais c’est frais, local et souvent bio. Pour le ménage, on utilise depuis très longtemps les produits Rainett et du vinaigre blanc. Je me suis aussi mis à la couture. J’ai acheté une vieille machine sur Le bon coin que j’ai réparé et j’ai commencé à faire des petites choses – notamment des lingettes réutilisables pour ma femme…

Et votre femme justement, elle vous soutient dans ces actions ?

Evidemment ! Elle a toujours plein d’idées de trucs à me faire faire !

Le truc non écolo dont vous ne pourrez jamais vous passer !?

Ma voiture, j’aime bien être libre…

Tristan Gimenez Mere Nature Speaking La Ciotat

Bricolage en famille MereNatureSpeaking

Partager l'article

Ces portraits pourraient vous intéresser