Vanessa, notre Mère Veilleuse de la semaine #53

Maman d'Eden, 15 ans, Carla, 13 ans et Alison, 11 ans.

Retour
18.10.2020
Mères Veilleuses

Fiche d'identité

Prénom : Vanessa
Âge : 41 ans
Profession : Technicienne de l’information médicale et chroniqueuse
Ville : Marseille
Surnom donné à ses enfants : Ma reine, Michon et Surprise
Maternité où vous avez accouché : Hôpital Saint Joseph
Écologiquement intraitable sur : Les plats tout prêts : impossible !
Ce qui vous manque pour être plus écolo : Habiter à la campagne pour faire pousser moi-même mes légumes  
Compte Insta : @vanessa_le_journal_dune_maman

L’interview de notre Mère Veilleuse de la semaine !

Cette semaine, nous sommes parties à la rencontre de Vanessa, technicienne de l’information médicale à l’Hôpital de Sainte Marguerite et à la Timone à Marseille.

Maman de trois filles, elle anime aussi « Le journal d’une maman » deux fois par semaine sur Radio JM et est chroniqueuse pour l’émission « Ensemble c’est mieux » sur France 3.

Une maman à l’emploi du temps bien chargé qui nous explique ce en quelques mots ce qu’elle a entrepris pour éviter à sa famille son lot de pollution.

Une maman à l’écoute !

Bonjour, D’abord, comment ça va ? Pas trop complexe d’être maman de trois enfants, de travailler à l’Hôpital et d’animer des chroniques à la radio et à la télé ?

Comme je suis hyperactive, ça va ! C’est difficile par moment de tout faire rentrer dans des journées qui ne font pas plus de 24h bien sûr ! Mais je pense qu’en étant organisée et cadrée, on arrive à s’en sortir. De plus, depuis six ans, j’ai mes filles en garde alternée. Donc, je travaille plus la semaine où je n’ai pas mes filles et la semaine où je les ai, je fais en sorte d’être un peu plus disponible pour elle. Cela me permet d’avoir une organisation plus souple.

A quel moment avez-vous commencé à faire attention aux Perturbateurs Endocriniens ? Est-ce que c’est venu quand vous êtes devenue maman ?

Pas du tout ! Pour mes grossesses, on m’avait seulement parlé de la toxoplasmose. J’ai donc fait très attention à ce que je mangeais. Mais, on ne m’avait rien dit à propos des produits ménagers ou des cosmétiques. J’ai commencé à m’intéresser à ces questions il y a 5 ou 6 ans.

Comment vous êtes-vous renseignée sur ces polluants ?

En préparant mes émissions, je me suis rapprochée de plusieurs associations travaillant sur l’environnement. Et puis, globalement on a commencé à beaucoup plus en parler dans les médias. Et le changement c’est fait petit à petit.

Comment êtes-vous passée à l’action ?

Je suis passé au vinaigre blanc pour le sol et les vitres. Je fais ma lessive avec des paillettes de Savon de Marseille. Pour tout le reste, j’achète des produits écolabellisés. Du côté de la cuisine, je fais tout maison – même les gâteaux et les biscuits. Je suis très à cheval sur la nourriture. J’essaie aussi de limiter mes déchets. Avant j’achetais beaucoup de couverts en plastique jetable et de cotons jetables. Reste le problème de la pollution de l’air, un peu compliqué de faire quelque chose quand on habite dans Marseille !

Est-ce que votre conjoint vous soutient dans ces actions pour dépolluer l’environnement de bébé ?

Mon conjoint essaie aussi de faire attention. Il a lui aussi à trois enfants.

Le truc non écolo dont vous ne pourrez jamais vous passer !

Ma voiture !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Les fifilles !

Une publication partagée par 👩‍👧‍👦𝕃𝕖 𝕛𝕠𝕦𝕣𝕟𝕒𝕝 𝕕’𝕦𝕟𝕖 𝕞𝕒𝕞𝕒𝕟👠 (@vanessa_le_journal_dune_maman) le

Vanessa Mère Veilleuse

Partager l'article

Ces portraits pourraient vous intéresser